» Les mains sont le système le plus complexe et le plus performant  » Jean-paul Moureau Etiopathe

Pourquoi les mains seraient-elles le système le plus complexe et le plus performant de l’univers ?

Wilder PENFIELD et Theodore RASMUNSSEN , ont en 1950, dans l`unité de Neurophysiologie du Royal Victoria Hospital de Montréal, montré que si l`on représente un homme avec les proportions de ses centres de commande , on obtient une sorte de gnome baptisé désormais « homonculus de Penfield » dont la bouche et les mains sont particulièrement développés.

Homonculus signifie en latin « petit homme ». En médecine, l’homoconlus désigne la représentation, sous forme d’une silhouette humaine, de l’importance qu’occupe chaque fonction de l’organisme dans le cerveau. On distingue principalement deux types d’homonculus : l’homonculus somatosensoriel et l’homonculus moteur. Ce dernier se base sur la place accordée au contrôle et à la gestion de chaque muscle par le cortex cérébral. Sachant que la plus grande partie du cortex cérébral s’occupe des muscles du visage et des mains, la silhouette obtenue est difforme. L’homonconlus moteur est ainsi représenté avec de très grandes mains et une grosse tête, sur un tronc fluet. Jambes, bras et pieds sont de petites tailles.

homonculus-moteur1

Question de n°3

Notre corps

Une exploration de l’infini

p.109 Eloge de la main

Jean-Paul Moureau

« quand nous nous penchons aujourd’hui sur la cartographie anatomique et fonctionnelle du cortex et de ses voies, nous sommes saisis de l’importance accordée à la projection de la main et notamment du pouce. Comme le montre la fascinante représentation du »bonhomme de Penfield » réalisée au milieu du XXeme siècle.

L’intelligence de la main

Aujourd’hui, les technologies les plus poussées en matière de neurosciences viennent valider les premières recherches effectuées depuis plus d’un siècle.La quantité impressionnante des aires associatives donne, à une main entraînée, une gamme d’expressions tout simplement infinie. Ces  » expressions  » renvoient à sa créativité et à son adaptabilité. Nous sommes en présence, et en  » possessions « , du système le plus complexe et le plus performant de l’univers connu(…)

Les premiers thérapeutes manuels des Etats-Unis, au XIXeme siècle, appelèrent Inner Intelligence-« intelligence intérieure innée », cette faculté qu’a le toucher thérapeutique de permettre à un tissu vivant de retrouver son potentiel génétique et de l’actualiser à nouveau.C’est-à-dire lui donner la possibilité de s’auto-guérir. »

Jean-Paul Moureau est étiopathe, « trouver la cause de la pathologie et la soigner uniquement avec ses mains ».

Dans son livre « Soigner autrement » il décrit  des cas de patients où la main a été la solution à la pathologie traitée.

Depuis 40 ans qu’il exerce son métier,  Il a démontré de manière concrète, prouvé par les résultats obtenus que la main soigne.

Il est donc primordial de prendre conscience de cet immense potentiel, pour toutes personnes exerçant un métier comme celui de masseur de bien-être par exemple. Par le toucher, ce n’est pas juste un état de relaxation que l’on procure à la personne, mais la capacité au corps de s’auto-équilibrer, s’auto-harmoniser.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *